Préparation à la Culture Générale de l'IMAT

Tout ce que tu dois savoir sur la partie Culture générale, comment aborder les questions et comment s'y préparer efficacement et comment acquérir le savoir pendant que tu fais une pause dans tes études.

Pour obtenir de meilleurs résultats dans la partie Culture Générale de l'IMAT, j'aimerais partager avec vous ma propre approche pour élargir ma culture générale sans trop d'effort - si tu es au moins un nerd comme moi - et partager le contenu que j'ai consommé au fil des ans qui m'a permis de toujours bien performer sur cette partie du test. Pour référence, j'ai obtenu 8 sur 12 (répondant à 10 et laissant 2 blancs) non seulement cette année, mais dans ma simulation de l'IMAT 2019, et j'ai réalisé que je connaissais également 8 des questions posées à l'examen italien de cette année. Cependant, la plupart des gens ne trouvent pas cela aussi facile, et j'espère que cela t'aidera à trouver des moyens d'améliorer vos scores au fil du temps.

1.    Introduction

Il y a peu j'ai écrit un post — “Culture générale IMAT 101 – Quoi observer quand tu n'as aucune idée de la réponse”, qui fait partie de cet article —, soulignant quelques conseils généraux fournis par Cambridge Assessment concernant les questions de culture générale. Au moment du post, j'étais conscient du fait que le test avait lieu quelques jours après, et il était pratiquement impossible d'essayer même d'apprendre une quantité de culture générale aussi importante pour le test. Curieusement, tout en discutant du sujet de la culture générale, j'ai aidé un membre de la communauté avec le commentaire ironique :

“N'est-il pas déjà assez qu'ils s'attendent à ce qu'on connaisse les gagnants du prix Nobel ?
C'est quoi la suite, qu'ils s'attendent à ce qu'on sache les gagnants de la médaille Fields aussi ?”

Ce qui l'a ensuite présentée à la médaille Fields juste à temps pour marquer ce doux 1,5 dans le test de cette année (2020).

Mais alors que la question était faite d'incrédulité avec l'ensemble apparemment aléatoire de sujets apparaissant sur le test, les appeler absolument aléatoires ou arbitraires impliquerait d'abandonner même d'essayer de mieux gagner des points dans cette partie. Ce serait défaitiste et nous ne ferions pas preuve de diligence raisonnable si nous te disions simplement d'accepter cela comme une réalité.

Il est vrai qu'il est presque impossible de prédire exactement ce qui sera sur le test au cours d'une année donnée, mais cela ne signifie pas qu'il est impossible d'être mieux préparé pour ce genre de questions. Alors que certains sujets sont toujours quelque peu nouveaux, d'autres apparaissent systématiquement test après test. Et bien que vouloir avoir bon aux 12 questions puisse paraitre complexe, il n'est pas irréaliste d'en obtenir au moins la moitié, sinon plus, à chaque test.

Avec les résultats publiés cette semaine et une année entière devant nous, ceux qui souhaitent améliorer leurs scores pour l'année prochaine feraient bien de commencer à se préparer dès maintenant. Avec un an, il est possible de couvrir d'énormes quantités de connaissances générales d'une manière qui n'implique pas de mémoriser des milliers de cartes mémoire pour une soirée de jeux-questionnaires. En fait, l'apprentissage de la culture générale pour l'IMAT peut être une expérience amusante et engageante, que tu peux faire par loisir, plutôt que pour étudier.

En fait, c'est ainsi que j'ai acquis la plupart si ce n'est toutes mes connaissances dans ce domaine, en regardant simplement quelques vidéos YouTube pour me sortir des sujets principaux, ou en écoutant un podcast en conduisant ou en faisant des tâches ménagères, et en lisant des livres sur mon temps libre. Je me rends compte que tout le monde n'est pas enclin à aimer toutes ces activités, mais ce que je partage, ce sont mes sources personnelles de contenu qui m'ont aidé à obtenir un score élevé dans cette partie de manière cohérente, et j'espère qu'elle sera suffisamment large pour les personnes de styles d'apprentissage différents. et intérêts pour pouvoir en bénéficier.

2.    Analyse des questions

Pour optimiser notre étude de la culture générale, il est important que nous diagnostiquions avec succès quels types de questions sont généralement posés. Ensuite, nous devons observer les aspects qui composent les questions et les alternatives possibles, pour améliorer nos chances de répondre correctement même lorsque notre connaissance du sujet est très limitée.

2.1. Anciennes questions par contenu

En décomposant toutes les questions des années précédentes (y compris les Humanitas IMAT), nous obtenons un aperçu du niveau de culture générale attendu.

Cela touche beaucoup de domaines d'études (biologie, économie, maths, philosophie, et physique/chimie), avec un intérêt appuyé sur l'histoire et la littérature.

En catégorisant les questions, je me suis demandé:

La connaissance dans lesquelles de ces domaines m'aiderait à répondre aux questions ?

Il y a donc un chevauchement avec plusieurs domaines influençant une simple question. L'Histoire semble être le sujet le plus important à couvrir, mais ne concentre pas tous tes efforts dessus non plus. C'est parce que l'Histoire, sur toutes les catégories présentes, est actuellement le plus vaste, et ainsi le plus dur à réviser. À la place, ce serait plus judicieux de réviser un peu chaque domaine, et spécialement dans les personnalités notables et leurs contributions respectives.

Les connaissances littéraires ne s'arrêtent pas aux noms des livres et des auteurs, mais va jusqu'à l'histoire de la littérature, tendances, mouvements et styles.

L'aspect le plus marquant de l'IMAT dans ce domaine est probablement le fait que l’examen soit vraiment focalisé sur des appariements corrects, c’est-à-dire, qui a fait quoi : “quel pays a signé un traité en l’an 1000?” ou bien “lequel de ces livres a été écrit par tel auteur?”. C’en est au point où les questions dites "d’appariement'' (laquelle de ces pairs x et y est correcte) pourraient être ajoutées dans le diagramme.

La répartition des types de questions :

On note que les questions de définition sont rares. Deux questions ne rentraient dans aucune catégorie et ont été placées dans « autre ». Au total, 59 questions ont été examinées. Cela signifie que la partie de la culture générale est très directe dans ses questions, t'obligeant soit à avoir une connaissance préalable du sujet (en particulier lorsque des personnes sont impliquées), soit à être capable d'identifier les mauvaises réponses dès le départ. Dans le cas où ni l'un ni l'autre n'est possible, il est généralement plus intelligent de sauter complètement la question.

De plus, les questions peuvent être divisées en positives - dans lesquelles la réponse est la seule option correcte - ou négative - dans lesquelles la réponse est la seule option incorrecte. En général, les questions négatives sont plus difficiles que leurs homologues positives, car elles nécessitent soit plus de connaissances sur les autres domaines, soit des connaissances spécifiques sur la mauvaise option. Néanmoins, cela ne signifie pas que toutes les questions négatives sont créées de la même manière, ni qu'elles seront les questions les plus difficiles du test.

Par exemple, lorsqu'une question comme les paires de journaux est soulevée, ils ne veulent souvent pas que tu connaisses réellement chaque journal de chaque pays. Au lieu de cela, tu étais censé reconnaître lequel des noms correspondait à un journal d'une langue différente. Nous aborderons plus en détail ce processus d'obtention de la réponse plus loin, mais pour l'instant, à moins que la question ne couvre un sujet très spécifique (tel que le cadre des pièces de Shakespeare), il est prudent de supposer que les informations pour les alternatives que tu ne sais pas grand-chose est correct. Cela permet d'atteindre un certain niveau de certitude dans les questions négatives, malgré leur potentiel d'être les plus difficiles.

Pourtant, la gamme de domaines combinés en une seule question est la raison pour laquelle nous devons nous concentrer sur l'élargissement de nos intérêts pour couvrir certains des domaines les plus courants liés à la culture générale. En effet, si l'on regarde plutôt chacune d'entre elles par sujet, les principales connaissances requises pour répondre à chaque question se répartissent comme :

Dans cet esprit, nous pouvons commencer à essayer de faire des prédictions et de donner des indications sur les sujets qui méritent le plus d'attention lors de l'étude. Le temps presse et il est impossible de connaître tous les faits imaginables, mais en réduisant les sujets les plus récurrents, il devient possible de se concentrer sur ceux qui sont les plus pertinents.

2.2. Questions : Évolution et Approches des sujets

La partie précédente nous donnait une vue générale sur comment les questions étaient réparties, mais pour comprendre qu'est-ce qui est demandé, nous avons besoin d'approfondir à comment différentes questions s'approchent de mêmes sujets et où résident leurs différences.

Pour les débutants, des choses comme les connaissances biographiques complètes, comme on le voit dans la question sur Dante à l'examen de 2011, se sont clairement avérées impopulaires, et l'examen de 2012 a complètement supprimé la culture générale.

Quelle proposition à propos de Dante Alighieri est correcte ?

  • il venait de Florence, écrivait de la poésie, mourut avant 1400
  • il venait de Milan, est né au IIIe siècle, mourut avant 1400
  • il venait de Milan, était le fils de Giulia Beccaria, écrivait de la poésie
  • il venait de Toscane, écrivait de la poésie, était le fils de Giulia Beccaria
  • il était de famille noble, est né au IVe siècle, écrivait des tragédies

Il y avait un autre exemple de question apparemment biographique dans Humanitas 2015, avec Marie Curie :

Laquelle des propositions suivantes n'est PAS vraie à propos de Marie Curie ?

  • Elle a mené des recherches pionnières sur la radioactivité avec son mari Pierre.
  • Elle a découvert les éléments chimiques suivants : le polonium et le radium.
  • Elle a reçu le prix Nobel de Physique en 1903 et de Chimie en 1911.
  • Elle fut la première femme à gagner un prix Nobel.
  • Elle fut la première à découvrir les rayons X.

Ainsi, bien que ces types de questions ne soient pas totalement inenvisageables, elles sont devenues moins fréquentes et leur approche a considérablement changé.

D'une part, Marie Curie est aussi une figure historique plus importante en dehors de l'Italie que Dante, avec différents films et livres basés sur sa vie. Sa mort par les effets des radiations est souvent enseignée à l'école — avec la mort de Pierre d'avoir été écrasé par une calèche étant ironique dans le contexte des risques de leurs recherches — ainsi, même si cette dernière question est techniquement plus difficile, il est plus probable qu'elle soit répondue en raison d'une plus grande connaissance sur sa vie en général. (Au cas où tu te poserais la question, elle n'a pas découvert les rayons X et Dante est né à Florence.)

De plus, la 2e question se focalise plus sur les accomplissements les plus notables ainsi que les contributions, ce qui sont les genres de détails sur lesquels les questions de culture G tendent à se focaliser ; ils ajoutent énormément de détails en une seule question. Quant-à la 1ere question, elle est très biographique : on te demande ses dates et lieux de naissance ainsi que de décès, qui étaient ses parents.. En outre, des éléments que les gens ont tendance à oublier à l’inverse, par exemple, du fait que Dante était italien et a écrit la Divine Comédie, l’une des oeuvres qui a le plus impacté la littérature italienne et qui a servi de charpente à l’élaboration de son langage et qui illustre des notions religieuses telles que les 9 cercles de l’Enfer (dans la 1ere partie du poème, Inferno).

Le point de cette comparaison est d'illustrer comment les questions ont évolué en peu de temps, et ce qu'on attend précisément que tu saches.

De ce fait, afin d’être bien préparé, il est important de se focaliser sur les individus ayant contribué de manière importante dans le développement du monde, puisque la plupart des candidats sont susceptibles de les connaître. Il est aussi possible qu’il y ait des questions portant sur des personnes ayant peu d’influence géographique ou locale, mais ils ne devraient pas être prioritaires dans la liste des connaissances à acquérir.

Par exemple, Mansa Musa, bien qu’ayant eu un impact très important dans le développement du Mali et possiblement aussi sur les pays musulmans (ou du moins, j’imagine, puisque je n’ai que très récemment appris son existence), aura des probabilités très faibles d'apparaître dans l’examen, à l’inverse de Jeanne d’Arc, qui a beaucoup plus impacté l’Europe. Dans cette même idée, Napoléon aurait encore plus de chances de tomber à l’examen puisque ses exploits ont influencé l’Europe dès l’époque coloniale, et a donc eu un impact plus important sur l’histoire du monde (tel que le fait qu’il ait forcé la famille royale portugaise à fuir au Brésil).

Hormis les questions d'histoire, nombreuses questions concernant la culture italienne (16 au total, sans compter les 2 questions sur la structure du gouvernement), sont tombées. Donc à part pour les questions relatant du gouvernement italien et de sa constitution (qui semblent favoriser les candidats italiens face aux autres candidats européens ou qui n’ont pas grandi dans le système éducationnel national), des questions concernant l'histoire de l’Italie (depuis la Rome antique) et des figures italiennes (Dante, Primo Levi, Federico Fellini) sont tombées de manière constante à l’examen. Ainsi, si tu as des doutes par rapport aux connaissances à avoir, prioritaires sont celles portant sur les personnes qui pourraient avoir un lien quelconque avec l’Italie.

Lorsque nous étudions plus en détail les différentes catégories de connaissance à avoir, les livres et les auteurs y occupent une place prépondérante et représentent donc le domaine dans lequel il est le plus judicieux d’investir du temps. Néanmoins, cela peut être très chronophage et parfois le niveau de détail demandé peut être déconcertant pour les non connaisseurs. Cela peut être illustré par l’exemple de la question portant sur les pièces de Shakespeare et des travaux de Freud (qui sont apparus dans l’IMAT et l’examen italien), ainsi que sur Primo Levi.

Laquelle des pièces suivantes de William Shakespeare ne se déroule PAS en Italie ?

  • Le Songe d'une nuit d'été
  • Roméo et Juliette
  • Beaucoup de bruit pour rien
  • Othello
  • La Mégère apprivoisée

L'interprétation des rêves et Totem et tabou sont deux œuvres de

  • Carl Gustav Jung
  • Martin Heidegger
  • Edmund Husserl
  • Sigmund Freud
  • Karl Popper

Lequel des livres suivants n'a PAS été écrit par Primo Levi ?

  • Par-delà le bien et le mal
  • Si c'est un Homme
  • La Trêve
  • Maintenant ou jamais
  • Les Naufragés et les Rescapés

La version italienne était encore plus dure:

Quale fra le seguenti non è un’opera di Sigmund Freud?

  1. A) Al di là del bene e del male
  2. B) L’interpretazione dei sogni
  3. C) Totem e tabù
  4. D) L’Io e L’es
  5. E) Introduzione al narcisismo

Mais, en général, des questions comme la première sont l'exception, et essayer de s'y préparer serait une course folle. Si tu t'intéresses déjà à la littérature classique ou aux détails d'une période spécifique de l'histoire, explore par tous les moyens ces connaissances, mais compte simplement sur la chance si cela se trouve sur le test. C'est peu probable.

Toujours en ce qui concerne les livres et la littérature, on note qu'elles ne sont pas exactement réduites aux classiques du monde, aux classiques anglais ou aux classiques italiens, ils peuvent être ni l'un ni l'autre, et leur contenu peut appartenir à n'importe quel domaine (comme la psychologie ou philosophie). Des tests récents ont également présenté davantage de ces listes de noms de livres à associer à leurs auteurs, donc si tu vérifies du contenu sur Platon, par exemple, assure-toi de créer une liste de ses œuvres les plus importantes:

  • La République ;
  • Le Banquet ;
  • Ménon ; et
  • Le Procès de Socrate, composé de :
    • Euthyphron,
    • Apologie de Socrate,
    • Criton, et
    • Phédon

On note, cependant, qu'il est moins probable que les œuvres de Platon fassent l'objet d'une question négative IMAT, car elles ont été modifiées et recompilées au fil des ans, les dialogues étant regroupés de différentes manières dans différents livres. J'affirme cela en partant du constat que les années précédentes ont demandé beaucoup plus sur les auteurs dont les œuvres ont été publiées au cours des derniers siècles.

Hormis les préoccupations éditoriales, un autre facteur influençant cette décision est le fait qu’il existe des controverses autour de l’identité réelle de l’auteur de certaines oeuvres. En conséquence, cette incertitude fait que certaines des œuvres datant de l’époque antique sont de mauvais candidats pour figurer sur les questions, puisque cela pourrait entraîner un débat autour de la pertinence de la question ou de la validité de la réponse.

Bien que cela ne les a pas empêchés de poser des questions sur l’Almageste de Ptolémée, il y a plus de questions sur des œuvres “récentes".

Par ailleurs, l’examen italien de 2020 présente la même œuvre que la question sur Primo Levi de l’IMAT 2020, càd, Beyond Good and Evil de Nietzsche. Ainsi, regarder les questions de l’examen italien et étudier chaque question et sa solution peut être une très bonne idée, une semaine après la parution de l’examen. Même si une seule question peut t’aider, c’est déjà super. Cette année 2020 était probablement exceptionnelle, avec 2 questions qui se sont avérées très utiles et qui valaient 3.0 points, mais cela permet d’illustrer mon propos.

Ces dernières années, nous avons remarqué qu’il y avait au moins une question d’éducation civique (“Educazione civica" pour les italiens), concernant les droits constitutionnels et la structure du gouvernement italien, comme qui peut élire qui, quel organisme gouvernemental fait quoi etc. Encore une fois, faire des annales peut t’aider pour avoir une idée du type de questions qui pourraient tomber, puisque ce sont des questions basiques.

Dans le futur, nous allons traduire les examens italiens et lorsqu’ils seront prêts, nous pourrons analyser plus en détail les sujets traités. Pour le moment, nous n’avons pas suffisamment d’échantillons pour pouvoir élaborer des études significatives.

Un autre aspect important est le fait qu’il y ait des indications linguistiques dans la construction des items. Savoir parler plus d’une langue (surtout si ce sont des langues romanes) n’est pas nécessaire, mais le fait que presque tous les candidats qui passent l’examen ont comme 2e langue l’anglais leur permet d’explorer ce genre de connaissances. Cela ne veut pas dire qu’ils vont te poser des questions de vocabulaire comme dans l’examen italien, mais ils sont susceptibles de te proposer des items qui présentent des indications linguistiques.

Laquelle des personnes suivantes est le réalisateur du film Amarcord ?

  1. Federico Fellini
  2. François Truffaut
  3. Alfred Hitchcock
  4. Francis Ford Coppola
  5. Stanley Kubrick

Dans cet exemple, Amarcord peut être identifié comme étant un nom italien, ce qui pourrait t’aider à éliminer les items 3 et 5. François Truffaut est évidemment Français, donc on peut éliminer l’item 2 également. Ce processus d’élimination a été fait sans l’once de connaissance en cinéma. N’aies pas peur de cette méthode. Les suppositions réfléchies sont attendues et même encouragées par l’IMAT.

Une autre façon d’aborder cette question, si tu ne sais pas vraiment si Amarcord est italien ou non et que tu te dis que ça pourrait aussi être Français, est d’analyser les 3 autres directeurs connus : ils sont tous Américains. Sachant que Amarcord est européen, cela limite tes options à Fellini et Truffaut.

D’autre part, il est important de noter que les items appartiennent tous à la même catégorie de manière plus ou moins importante. Une question sur des auteurs aura des items proposant différents auteurs ; une question sur des livres aura des items proposant des livres ; des questions sur le prix Nobel de la paix te proposeront des personnalités connues pour leur promotion de la paix. Ainsi, il n’y aura pas d’items pièges tels que le nom d’une personne qui n’existe pas ou celui d’un peintre ayant un nom similaire à la réponse exacte.

Cela peut être bien comme mauvais, tout dépend de comment tu gères les informations. Ce qui est bien, c'est que tu peux être confiant qu’il n’y aura pas de questions pièges comme des items avec des orthographes différentes d’un même nom, ou avec des livres qui n’existent même pas mais qui pourraient appartenir à l’auteur mentionné. Le problème c’est que nous avons tendance à aller vers les items qui contiennent un nom ou un mot que l’on connaît, et cela peut nous induire en erreur. Donc, fais attention.

2.3. À quoi s'attendre pour les prochaines années (hypothèse)

Après avoir examiné les questions des années précédentes, à l'avenir, nous pouvons nous attendre à ce que les questions restent quelque peu les mêmes et suivent les exemples des années précédentes.

Si nous regardons la distribution des questions pour les deux dernières années seulement (lorsque nous avons eu 12 questions), nous pourrions nous attendre à :

  • 1 question sur les auteurs et la littérature
  • 1 question sur les auteurs et l'art (différent de la littérature)
  • 1 question sur quelques organisations internationales
  • 1 question sur la géopolitique européenne
  • 1 question sur le prix Nobel
  • 1 question sur l'histoire et les événements du monde

Et les 6 autres questions peuvent concerner l'une des précédentes ou certaines variantes, telles que :

  • connaissances géographiques
  • un concept ou une terminologie spécifique à un domaine d'études
  • le contenu d'œuvres d'arts importantes
  • les réalisations d'un personnage historique
  • aspects sociétaux influencés par la philosophie
  • idées économiques

On note que ces prédictions ne sont pas 100% précises, puisque ce ne sont que des suppositions basées sur les similarités entre 2 examens (ceux de 2019 et 2020). Néanmoins, lorsque nous prenons en compte tout ce que nous savons jusque là, il serait judicieux de te préparer pour le 1er groupe. Hormis la question “auteur et œuvre d’art qui n’est pas de la littérature” qui défie les limites de la prédictibilité, les autres questions permettent de réduire significativement les sujets qui seront probablement abordés et permettent d’étudier de manière plus efficace.

En révisant les gagnant(e)s du prix Nobel, pour l'instant, ce serait une bonne idée de s'intéresser à leur vie et la raison pour laquelle ils ont reçu le prix.

Pour la géopolitique européenne, savoir quand chaque pays membre a adhéré ou quand l'euro a été adopté est une bonne idée.

Les organisations internationales peuvent être nombreuses mais il faut que tu saches quels sont les principaux acronymes, ce qu’ils veulent dire, le lieu de leur siège et leur histoire, car ces organisations ont souvent été fondées suite à des événements historiques importants. Savoir quand et pourquoi elles ont été fondées et quelle est leur mission peut t’aider dans d’autres questions. Commence par celles qui ont le plus d’influence internationale et ensuite, les généralités des organisations économiques régionales non européennes.

L’histoire en général est plus focalisée sur les événements post Renaissance. De ce fait, bien que les connaissances sur la Grèce Antique ou l’Empire Romain peuvent être utiles dans la compréhension du monde actuel, elles n’ont pas été requises à l’examen jusque là. Évidemment, ces informations peuvent t’aider dans d’autres questions, mais à moins que tu n’aies aucune connaissance vis-à-vis de ces événements, les notions qu’on t’a apprises au lycée devraient suffir la plupart du temps.

Encore une fois, et je le répète, ce que je dis là n’est pas l'évangile, mais uniquement des analyses et suppositions basées sur des questions passées. Pour trouver des exceptions, tu n’as pas à fouiller bien loin : il y a eu une question sur Hannibal, datant de l’époque des guerres romano-carthaginoises, et celle sur l’Almageste, écrite durant l’époque de l’Empire Romain.

2.4. Sur quoi se concentrer quand tu n'as aucune idée

Voilà ici les observations de mon post original qui sont toujours valides, je vais donc juste adapter l'article.

Cambridge Assessment a publié un document intéressant, nommé Guide de préparation, qui couvre certains des aspects habituellement présents dans les questions de culture générale qui devraient au moins aider face à des questions pour lesquelles tu n'es pas sûr de la réponse.

Voici ce que dit la partie correspondante :

Partie 1 : Culture générale et Raisonnement logique

La partie 1 évalue la culture générale et les compétences de réflexion (cf raisonnement logique) que les étudiants doivent posséder dans l'objectif de réussir dans les études à haut niveau. La plupart des compétences sont basiques pour n'importe quelles études académiques, qui souvent nécessitent aux étudiants de résoudre de nouveaux problèmes, ou d'envisager des arguments avancés pour justifier une conclusion, ou de promouvoir/défendre un point de vue particulier.

Culture générale

Les questions de culture générale peuvent inclure différents sujets culturels, avec des aspects littéraires, historiques, philosophiques, sociaux et de cultures politiques.

Ces questions ne sont pas basées sur une partie spécifique des programmes scolaires ; leur objectif est plutôt de tester les candidats sur leur intérêt et connaissance sur une grande variété de domaines. Les candidats avec un vif intérêt extra-scolaire pour l'actualité et qui se tiennent régulièrement au courant de l'actualité nationale et internationale seront mieux à même de répondre à ce type de questions.

Avec les questions de culture générale, les candidats connaissent souvent la bonne réponse, cependant ils peuvent parfois être hésitants et tentés d'abandonner et de passer à une autre question.

Il existe en fait des stratégies utiles qui peuvent être adoptées pour maximiser tes chances d'identifier correctement la bonne réponse, comme l'illustrent les exemples suivants.

EXEMPLE 1:

'Les Gens de Dublin' est une collection de courtes histoires écrite par quel auteur ?

  1. J. Joyce
  2. F. O’Brien
  3. I. Svevo
  4. F. Kafka
  5. J-P. Sartre

La bonne réponse est la 1. Ceci est un exemple typique de question basée sur des connaissances littéraires. Dans le cas où le candidat n’est pas familier avec l'œuvre en question, il est toujours possible de répondre grâce à un procédé d’élimination. On sait que Dublin est en Irlande, donc on peut avancer que l’auteur est Irlandais. De ce fait, les items avec des noms qui ne sont pas Irlandais peuvent être éliminés, càd les items 3 à 5. Maintenant, le candidat a réduit ses possibilités à l’item 1 et 2 et ses chances de répondre correctement sont significativement plus élevées. La réponse 2 est une “diversion” puisque c’est un nom Irlandais typique, mais qui ne correspond pas à l’auteur en question. Cet exemple illustre le fait que, lorsque l’étudiant ne connaît pas immédiatement la réponse, il peut toujours bénéficier du processus d’élimination en utilisant ses capacités d’analyse. Cette approche peut l’amener à répondre correctement à beaucoup plus de questions.

EXEMPLE 2:

Quel pays a été gouverné par le régime théocratique des talibans de 1996 à 2001 ?

  1. Afghanistan
  2. Iran
  3. Irak
  4. Arabie Saoudite
  5. Syrie

La bonne réponse est la 1. Ceci est un exemple typique de question concernant l'histoire récente, basée sur des connaissances générales.
Ce genre de question sert à déterminer si l’étudiant suit les actualités et s' il est au courant des événements nationaux et internationaux majeurs du monde contemporain. Les candidats qui ne se tiennent pas au courant de l’actualité et qui ne lisent pas des journaux de bonne qualité seront clairement désavantagés.

EXEMPLE 3:

Quelle association ville-monument est fausse ?

  1. Stockholm – Pont du Gard
  2. Rome – Theatre of Marcellus
  3. Athènes – Erechtheion
  4. Istanbul – Hagia Sophia
  5. Split – Diocletian’s Palace

La bonne réponse est la A. Il s'agit d'une question de culture générale interdisciplinaire basée sur des connaissances géographiques et historiques.

Cet exemple peut aussi être résolu en utilisant ses capacités de raisonnement logique, ainsi que ses compétences linguistiques et son intuition, si le candidat ne connaît pas la réponse au premier abord.

Une approche logique qui pourrait permettre au candidat d’arriver à la solution correcte commence par l’identification des caractéristiques linguistiques correspondantes au monument, même si ce dernier ne connaît pas les monuments en eux-mêmes. De ce fait, les items 2, 3 et 4 peuvent directement être éliminés. L’item E pourrait induire en erreur de par son attractivité, puisque le candidat pourrait ignorer la location du Split (Croatie) ou parce qu’il ne sait pas que cette région géographique a été un lieu de peuplement romain, d’où le nom “Diocletian”. Néanmoins, on peut reconnaître que Pont du Gard est Français et que ce n’est donc pas un monument qui se trouve à Stockholm, la capitale de la Suède.

L'application des compétences logiques et des capacités linguistiques réussit souvent à résoudre des questions de culture générale interdisciplinaires.

EXEMPLE 4:

La Convention du patrimoine mondial, adoptée par l'UNESCO en 1972, vise à identifier et maintenir une liste de sites pouvant être considérés :

  1. d'importance culturelle ou naturelle exceptionnelle
  2. d'une valeur économique exceptionnelle
  3. d'une caractérisation par une paix durable
  4. comme conventionnellement adapté à l'établissement humain
  5. pour avoir des ressources énergétiques exploitables

La bonne réponse est la 1. Ceci est un exemple de question basée sur la culture et la politique. Dans ce cas, la question porte sur la nature d'une organisation mondiale.

Même si le candidat n’a pas de connaissances sur ce sujet, il devrait être capable de directement dissocier le terme “héritage” avec les items qui relatent d’économie et de finance, et de ce fait, il aura éliminé les items 2 et 5. Grâce au processus d’élimination, on pourrait aussi éliminer l’item 3 puisque la paix n’a pas de lien avec l’héritage. Il ne resterait donc plus que 2 options, et les probabilités de réussite sont plus élevées.

En gros, les questions de culture G englobent des sujets tels que les auteurs, les livres, les personnages historiques, l’actualité, la géographie et bien plus encore. Le but est de tester les connaissances de l’élève et leur capacité à raisonner dans des contextes différents. La meilleure façon de s’y préparer est de faire beaucoup de lecture sur une grande diversité de sujets et de suivre les actualités.

Ainsi, comme tu peux le voir, il y a quand même certaines questions qui exigent juste que l’on sache des choses, comme celles portant sur l’actualité. Néanmoins, certaines autres questions peuvent être résolues grâce à tes capacités de raisonnement. De plus, je voudrais insister sur ce point :

“La réponse 2 est une “diversion” puisque c’est un nom Irlandais typique”

On note que cela est fait exprès et que tu devrais être au courant de l’existence de cette tactique. Si tu n’es pas sûr de la réponse et qu’un item t’attire uniquement par sa similitude avec le sujet, prends le temps de te demander si ce n’est pas un piège.

Néanmoins, je ne peux pas dire que j’ai rencontré cette stratégie beaucoup de fois dans les annales, mais nous avons quelques exemples dans l’examen de 2019 :

Lequel des compositeurs suivants a composé l'opéra Madama Butterfly?

  1. Giacomo Puccini
  2. Richard Wagner
  3. Georges Bizet
  4. Gioachino Rossini
  5. Giuseppe Verdi

Rossini était présent pour faire une confusion avec Puccini, en raison du nom à consonance similaire.

Lequel des pays suivants n'a PAS adopté la devise de l'euro comme monnaie le 1er janvier 2002 ?

  1. Finlande
  2. Autriche
  3. Portugal
  4. Luxembourg
  5. Suède

Ici, la Finlande est là pour distraire les candidats, s'ils pouvaient seulement se rappeler que l'adoption n'est pas aussi répandue dans les pays d'Europe du Nord ou de l'Est.

Lequel de ces événements historiques est le plus récent?

  1. La construction du Taj Mahal
  2. Le couronnement de Charlemagne
  3. La révolution bolchevique dans l'Empire russe
  4. La révolte des Taiping en Chine
  5. La chute de l'Empire romain d'Occident

Ici, la rébellion de Taiping est mentionnée pour mettre en doute le candidat dont les connaissances historiques se limitent au monde occidental. Il pourrait se souvenir des manifestations de Tiananmen Square de 1989 et les confondre avec la rébellion des années 1850.

Lequel de ces travaux littéraires ne correspond pas à son pays correspondant ?

  1. Divine Comédie – Italie
  2. Oedipus Rex – Grèce
  3. The Poems of Rumi – Chine
  4. Don Quichotte – Espagne
  5. Le Dit du Genji – Japon

Encore une fois, la plupart de ces pièces de théâtre sont connues, sauf pour celles qui sont asiatiques (on retrouve ici un motif récurrent), mais Genji sert ici de diversion et Rumi n’est pas un nom chinois donc un peu de culture et de connaissances linguistiques pourraient nous aider.

Je ne dis pas qu’il y aura toujours un item de diversion, ni même qu’il sera toujours le plus attirant comme l’exemple de Cambridge Jones Joyce, mais que c’est une possibilité.

Toutefois, cela ne change pas le fait que cette partie de l’examen ne peut pas vraiment être préparée de manière objective ; parfois, faire attention et prendre le temps d’étudier les items et de ne pas tomber dans les pièges peut te faire gagner ou te sauver des points.

Je te conseille au moins de lire les questions de culture G au début de l’examen, même si tu n’en connais pas les réponses. Cela pourrait te permettre de te rafraîchir la mémoire et peut-être de te remémorer des connaissances oubliées, acquises au cours des années. Jettes-y un œil, regarde de quoi elles parlent, réponds à celles dont tu es certain de la réponse et reviens dessus quand tu auras fini le reste de l’examen. Il est possible que tu ne te souviennes de rien miraculeusement, mais tu pourrais aussi te souvenir soudainement de quelque chose et gagner 1.5 ou 3 points.

Les autres remarques et exemples pourraient aussi être appliqués à une plus grande quantité de questions au fil des années, notamment face à une question “alien”, afin de t’indiquer le chemin vers la bonne réponse. Si cette méthode te permet de réduire le nombre de possibilités de 5 à 2 ou 3, tu pourras tenter de deviner la réponse.

En général cependant, on ne compte pas sur les points de culture G pour passer. Si tu comptes vraiment sur ces derniers pour réussir l’examen, tu te tires une balle dans le pied, même en ayant assimilé tous ces conseils, car la solution à certaines questions relèvent de la chance et tu ne devrais pas te sentir abattu de ne pas tout savoir sur tout.

3. Ressources

Les ressources audio-visuelles sont de bons supports pour apprendre. En plus, avec Youtube, les podcasts et les livres audio, tu peux contrôler la vitesse de lecture, ce qui peut te permettre d'ingérer une quantité plus importante d’information. Je ne recommande pas de tout de suite utiliser la vitesse x2.5 puisque tu ne comprendrais rien, mais tu peux progressivement atteindre ce point.

Commence avec la vitesse x1.5 et lorsque tu t’y seras adapté, augmente de 0.1 ou 0.2. Fais toujours gaffe à ce que la vitesse de lecture soit compréhensible et que tu es capable de retenir les informations avant d’augmenter la vitesse. En 2 à 6 mois, tu devrais être capable d’écouter du contenu en x2.0, ce qui est peut être plus rapide que de la lecture normale.

3.1. YouTube

YouTube peut être ton salut ou ta damnation et savoir se concentrer sur le bien est essentiel pour en tirer le meilleur parti. Les chaînes répertoriées ci-dessous sont celles auxquelles je pense que le contenu produit est minutieusement recherché et précis. Cela ne signifie pas qu'ils n'ont pas de défauts ou qu'ils ont toujours raison et sont impartiaux, mais ils sont honnêtes à propos de leur contenu et publient du contenu de la plus haute qualité.

Cette chaîne analyse la science derrière des éléments iconiques de la pop culture (des cartoons, films, livres ou BD). Cela fait un moment qu’ils n’ont pas mis en ligne de nouveau contenu mais ce qui l’est déjà est de très bonne qualité, en plus d’être divertissant (si tu aimes ça, bien sûr).

Cette chaîne fait le tour d’un grand nombre de topics et de curiosités, de la distance d’orbites planétaires à l’histoire et à n’importe quoi d’autre. Elle se focalise sur l’analyse de la façon dont on pose des questions suite à leurs vidéos et peut nous aider à mieux raisonner de manière générale.

Ici, on a des bonnes vidéos pédagogiques sur un peu tous les sujets. Littérature, chimie, biologie, histoire, tout ce que tu veux.. Ils ont sûrement une vidéo dessus. Leurs vidéos ressemblent plus à des classes que celles des autres chaînes, mais la représentation visuelle qu’offrent les vidéos peut être plus attractive pour certaines personnes et leur permettra d'assimiler énormément de sujets abordés par l’IMAT. Ainsi, ces vidéos pourraient servir de supports de révisions ou de preview de sujets que tu vas étudier plus en profondeur dans tes études. En plus, la plupart des épisodes contiennent une section biographique d’une figure historique en rapport avec le sujet de la vidéo, ce qui aide énormément pour les questions de culture G.

Kurzgesagt est juste super. Si tu ne les connais pas encore, tu devrais. Les animations des vidéos sont géniales, leurs recherches sont irréprochables, ils mettent les liens vers ces derniers dans la description (et ils sont honnêtes quant-aux erreurs dans leurs anciennes vidéos), et ils sont une bonne source de contenu scientifique. Leurs vidéos parlent un peu de biologie, d'astrophysique et de quelques questions philosophiques.

C’est une chaîne qui ne parle que de chimie. Tu y trouveras des vidéos de haute qualité et des explications de réactions chimiques, ce qui te permettra d’avoir des notions de méthodes de séparation et si tu écoutes particulièrement bien, tu pourras même te souvenir de certaines réactions et composés clés.

Cette chaîne explique comment certaines technologies fonctionnent ; elle a de nombreuses vidéos très intéressantes et bien que beaucoup d’entre elles ne sont pas pertinentes pour ton cursus, elles peuvent t’aider à visualiser certaines notions dans des contextes du quotidien (comme celle sur la clim, l’expansion des gaz ou celle sur les différentes longueurs d’onde).

Une autre bonne source qui a de nombreuses utilités. Elle propose des vidéos courtes sur de nombreux sujets, dont la littérature, les maths ou la biologie, le tout durant moins de 10 minutes.

C’est de la biologie sous forme ludique. Bien que le cœur même de la chaîne n’est peut être pas le plus utile pour toi puisque l’évolution n’est pas un point clé de l’examen, elle contextualise certaines informations ce qui pourrait nous aider à nous en souvenir plus tard.

Cette chaine couvre de nombreux sujets, comme les lieux et la technologie. Ce n’est peut-être pas la chaîne la plus pertinente mais je trouve qu’apprendre des choses différentes permet de donner plus de sens à d’autres, même si elles ne sont pas forcément en lien.

C’est peut-être l’une des meilleures chaînes sur cette liste, très complète. Regroupe les sciences de tous les genres. Je vous la recommande fortement, puisqu’elle propose des sections biographiques en lien avec les maths et la physique, ce qui peut vraiment aider pendant l'examen.

3.2. Podcasts

Les podcasts sont une bonne source de connaissance. Si tu choisis la plateforme adaptée (je recommande l’application Overcast si tu es un utilisateur Apple), tu n’auras aucune suggestion et ta librairie sera uniquement constituée de contenus que tu auras triés sur le volet.

Overcast est aussi doté d’un bouton qui permet d’accélérer le contenu lorsque personne ne parle ou qu’il n’y a que de la musique, ce qui réduit fortement la durée des épisodes même sans modifier la vitesse de lecture.

Voici une liste de ceux que j’écoute et qui sont pertinents pour le test de culture G ; je ne vais pas les commenter car il y en a bien trop. Je mettrais en gras ceux que j’ai déjà écoutés. Ceux que j’ai choisis mais pas encore écoutés ne seront pas en gras.

J'aurais aimé avoir le temps d'écouter tous ces podcasts et de te donner une critique de chacun d'eux. Tu peux voir que je suis tergiversé entre la science et l'histoire, avec un peu de littérature. Mais il existe également d'excellents podcasts pour ces sujets, c'est juste que je n'ai même pas eu le temps de les chercher. De plus, je lis beaucoup de livres, donc j'ai moins d'intérêt pour les podcasts qui traitent de sujets avec lesquels j'ai plus de contacts directs.

3.3. Livres audios

Je ne saurais trop recommander les livres audio. Au début, j'hésitais beaucoup à écouter des livres, mais j'ai trouvé que l'expérience est charmante. Les livres audio sont plus qu'une simple personne qui lit un livre à voix haute. Au contraire, des comédiens professionnels racontent le contenu pour toi, et cela ressemble à ton propre conteur personnel.

Un bon narrateur aura des voix distinctes pour différents personnages, variera le ton et la vitesse de narration en fonction de l'humeur et donnera vie à l'histoire pour les lecteurs. Des livres de non-fiction sont également disponibles car les livres audio et les narrateurs savent trouver l'équilibre entre le sérieux du texte et une expérience d'écoute convaincante. Alors, choisis le livre que tu souhaites découvrir et écoute tes favoris.

Il y a différents fournisseurs de livres audio, mais Audible par Amazon est mon favori depuis des années. Récemment, ils ont même changé le fonctionnement de leurs abonnements, offrant des tonnes de livres gratuits dans le cadre de ton abonnement. Cela signifie beaucoup de classiques qui apparaissent sur l'IMAT, c'est une bonne affaire !

Articles liés

Réponses

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.